Rechercher

Essais qualificatifs : les Cup devant les R...


Avec ses longues lignes droites, le circuit des 24 Heures du Mans permet d’atteindre de très hautes vitesses ce qui favorise les voitures disposant de peu d’appui aérodynamique et explique que Jean Glorieux (Martinet by Almeras) au volant de sa 992 GT3 Cup forte de 510 ch se soit montré le plus rapide avec 298 km/h alors que les 550 ch de la 991 GT3 R d’Arnaud Pierre (IMSA Performance) ne lui ont pas permis de dépasser 296,4 km/h.

Cela explique que les 992 GT3 Cup aient trusté les premières places sur les deux grilles de départ des courses du Porsche Sprint Challenge France disputées en ouverture des 24 Heures du Mans.

Pour la grille de la première course, Bashar Mardini (Huber Racing) se montrait le plus rapide en 4’04”165 devant Marlon Hernandez (CLRT) et Jean Glorieux. Nick Jones (Parker Racing), onzième, était le plus rapide des pilotes de 991 GT3 R tandis qu’en trente-quatrième position, Stefano Borghi (GDL Racing) signait la pole des 991 GT3 Cup phase II. Enfin, Hervé Glinche (Glinche Racing) devançait le peloton des Cayman GT4 en s’élançant de la quarante-troisième place.

Sur une piste un peu plus rapide, Jean Glorieux réalisait la pole position de la deuxième course en 4’02”869 devant Kim André Hauschild (HRT Performance) et Bashar Mardini. Améliorant son chrono de près de 5 secondes ce qui lui permettait de gagner 6 places sur la grille, Nick Jones était de nouveau le plus rapide des pilotes de 991 GT3 R alors que Laurent Cochard (Berto Moteurs) était en pole position des 991 GT3 Cup phase II avec le vingt-sixième temps. Quant aux Cayman GT4, ils étaient emmenés par Ioannis Plagos (AD Momentum Racing by VTP) qui s’élancera de la quarante-deuxième position.


Jeudi 9 juin : course 1

Vendredi 10 juin : course 2

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout